Typologie du risque financier en entreprise

typologie-du-risque-financier-en-entreprise.jpg

Chaque chef d’entreprise doit se préparer au risque financier, sachant que ce fait va toujours de pair avec les marchés financiers. Ce risque apparaît sous différentes formes, selon le cas. Parmi les plus grandes catégories de risque financier dites classiques auxquelles s’exposent les entreprises se distinguent le risque de taux d’intérêt, le risque de change, le risque de contrepartie, le risque de faillite, le risque de pays et le risque de liquidité.

Le risque financier du taux d’intérêt en entreprise

risque-financier.jpg

Le risque financier du taux d’intérêt en entreprise se traduit par un risque donnant lieu à une incertitude concernant les résultats de l’entreprise. Il est généralement constitué du risque des pertes-emprunts. Il indique la tendance vers le bas des taux de crédits. À titre d’exemple, en cas d’emprunt à un taux variable, l’entreprise peut s’exposer au risque de taux, sachant qu’une fois le taux d’intérêt augmente, la société est dans l’obligation de payer une somme importante. Pour les prêteurs, ce risque est lié à la réduction des taux, ce qui implique la perte des revenus. Le risque financier du taux d’intérêt peut aussi apparaître comme un risque « capital ».

Risques de liquidité, de faillite ou de contrepartie

risques-de-liquidite.jpg

Le risque financier de liquidité se traduit par la difficulté à laquelle l’on fait face en cas d’achats ou de ventes d’un actif. Un investisseur peut affronter des problèmes liés au manque d’acheteurs ou de vendeurs s’il se lance dans un marché en l’absence de liquidité. Pour ce qui est du risque financier de faillite, la situation financière constitue le principal sujet. Il prétexte surtout l’état général des structures financières au sein de l’entreprise. Par ailleurs, une entreprise peut faire face au risque financier de contrepartie. Il s’agit du risque auquel l’entreprise s’expose si ces partenaires deviennent faibles, que ce soit momentané ou permanent.